Prix d'un détecteur de fumée et alarme incendie

Pour lutter contre le feu et assurer la sécurité d'un logement, le détecteur de fumée est un accessoire indispensable. Il a pour fonction d'activer l’alarme incendie et ainsi de prévenir les habitants d’un logement en cas de danger.

 

détecteur fumée

A savoir sur le détecteur avertisseur autonome de fumée (DAAF) ?

Certains détecteurs de fumée disposent d’une télécommande, pratique notamment pour arrêter une alarme déclenchée à tort lorsqu'on est invalide. Dans le cas contraire, il est nécessaire de monter sur une chaise ou sur un escabeau pour appuyer sur le bouton d’arrêt.


Les personnes sourdes ou malentendantes peuvent opter des détecteurs de fumée émettant en plus du son, une lumière stroboscopique, c'est-à-dire avec alternance de flashs et d’obscurité. Le conseil départemental peut octroyer une prestation de compensation du handicap (PCH) pour ce type d'achats.

Entretien du détecteur de fumée

Il est nécessaire de remplacer la pile des détecteurs de fumée au minimum une fois par an. Point important : ne surtout pas enlever les piles des détecteurs de fumée pour un autre usage.

De plus, la poussière pouvant rentrer dans le détecteur de fumée, il est recommandé de nettoyer l’intérieur du détecteur à pile avec une petite brosse.

Il est nécesaire de remplacer le détecteur de fumée après 10 ans d’usage.

Où doit-on installer le détecteur de fumée ?

Le détecteur de fumée est installé de préférence dans le couloir, et impérativement au plafond.

Prix d'un détecteur de fumée

Un détecteur de fumée se vend en général entre 15 et 50 €, mais certains modèles sophistiqués dépassent 150 €.

Certains compagnies d'assurance accordent une minoration de la prime d’assurance dans le cas où elles sont averties que le logement possède une alarme-incendie.

Un système d’alarme incendie complet coûte à partir de 250 €. Les détecteurs à piles sont dans l'ensemble moins coûteux que les détecteurs à raccorder au réseau électrique. Ces derniers disposent d'une alimentation de secours en cas de panne électrique.

Aspects légaux et réglementaires

La loi Morange stipule que tous les propriétaires, bailleurs ou occupants, doivent installer un système d'alarme avec détecteur avertisseur autonome de fumée (DAAF).

Cette obligation concerne aussi bien les maisons individuelles que les appartements, les résidences principales et les résidences secondaires. L’appareil doit être capable de détecter les fumées émises dès le début du sinistre et émettre un signal assez fort pour réveiller une personne endormie. Aucune sanction n’est toutefois prévue pour les logements ne comportant pas de détecteur de fumée.

Les appareils de détection à ionisation sont interdits, du fait de leur radioactivité. Les détecteurs de fumée commercialisés en France comportent tous le marquage CE et sont conformes à la norme NF EN 14 604.

Est-on assuré en cas de sinistre et d'absence de détecteur de fumée ?

Selon l’article L113-111er du code des assurances, l'assurance ne peut refuser de prendre en charge du sinistre, dans le cas d'absence d’alarme incendie ou de dysfonctionnement de celle-ci.

 

Dans les autres rubriques

Les détecteurs de monoxyde de carbone sont conçus pour déclencher une alerte lorsqu'un appareil de chauffage refoule du monoxyde de carbone.

 

Afin de vous sentir le plus protégé possible, pensez à faire installer un systeme d'alarme. Les couts sont souvent plus faible que l'on pense, et la simplicité des derniers systemes d'alarme est déroutante